Se Connecter

Inscription

Collaboration éducation-police, un nouveau pas franchit...

Des gosses au commissariat... Est-ce que cela va devenir une habitude française ? Après les 200 procès pour "apologie du terrorisme", la cinquantaine de gardes à vue autour des "proches des frères Kouachi", la judiciarisation franchit un nouveau pas.

Tout le monde a entendu parler de cet enfant à Nice emmené à la police pour au final rien du tout, même si pendant un temps les soupçons avaient été reportés sur le père. Vallaud-Belkacem qui avait estimé normal que des instituteurs dénoncent les enfants à la police va donc pouvoir se satisfaire de la mésaventure arrivée à un enfant de 9 ans à Villers-Côteret le 15 janvier dernier, mais révélée seulement aujourd’hui par la presse régionale.

C’est un autre enfant qui en rentrant chez lui va raconter à sa mère qu’un de ses camarades aurait crié "Allah Akbar" pendant un hommage à Charlie Hebdo. Sa mère travaillant à la cantine en parle à une de ses collègues qui le dit à sa supérieur, qui le dit au directeur de l’établissement. Évidemment, pour quiconque ayant joué au téléphone arabe dans son enfance, la chaîne est trop longue pour être crédible. Mais les policiers n’ont pas du beaucoup jouer quand ils étaient enfant et trouvent parfaitement normal de l’amener au commissariat.

Le procureur de la république estimera cette affaire "totalement infondée" et demande à "éviter tout emballement inutile". Le père porte plainte pour dénonciation calomnieuse et diffamation.



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net