Se Connecter

Inscription

Le plan en 10 points de l’UE suite au naufrage de migrants

La commission européenne a annoncé un plan de 10 points suite au naufrage ayant causé la mort de plusieurs centaines de migrants ce week-end. Penchons-nous un peu sur ces 10 points :

1. Renforcement de l’opération Triton : L’opération Triton est une opération de contrôle et de surveillance des mers. Elle est gérée par Frontex, une agence semi-privée dépendant tout de même de l’UE. Son rôle est de patrouiller et de donner la charge du contrôle au pays d’où partent les migrants, les pays européens se déchargent ainsi d’une partie de leur responsabilités.
Évidemment, son rôle ne concerne absolument pas le sauvetage. Il s’agit d’une opération de police et non de secours.

2. Confiscation et destruction des embarcations utilisées pour transporter les migrants : A part forcer les migrants à utiliser des embarcations encore plus précaires, il est assez difficile de comprendre en quoi ça va être utile.

3. Coopération accrue entre les organisations EUROPOL, Frontex, EASO et EUROJUST : Frontex a été vue plus haut, Europol est la police, Eurojust, la justice seul EASO (Bureau européen d’appui en matière d’asile) semble avoir sa place dans un plan de sauvetage, mais il s’agit surtout d’échange d’informations et de pratiques entre pays.

4. Déploiement d’équipes du Bureau européen de soutien à l’asile (EASO) en Italie et en Grèce : Qui comme dit au point 3 collaborent avec Frontex, la police et la justice...

5. Prise systématique des empreintes digitales de tous les migrants : ...

6. Répartition plus équitable des réfugiés entre les Etats membres de l’UE : Ce point parle de lui-même, il s’agit de ne pas surcharger certains pays, comme l’Italie notamment où la gestion sociale et humaine des migrants est très souvent le travail d’associations. En revanche, comme les politiques migratoires peuvent varier d’un pays à l’autre, il s’agit un peu d’une loterie.

7. Réinstallation dans les pays de l’UE de personnes ayant obtenu le statut de réfugié : mise en place pratique du point 6

8. Renvois rapides des candidats à l’immigration non autorisés à rester dans l’UE : il est évident que ça n’a rien à voir avec le sauvetage, au contraire il y a fort à parier que les expulsés retenteront leur chance et donc risqueront à nouveaux leur vie, sans parler des risques déjà encourus en retournant dans un pays fuit...

9. Bloquer les routes utilisées par les migrants : concerne surtout la Libye et le Niger, où la présence européenne sera renforcée... La colonisation européenne en Afrique aide à limiter le nombre de migrants, c’est bien connu.

10. Envoi d’officiers de liaisons pour l’immigration : cela fait partie de la délégation de responsabilités des pays européens envers les pays tiers. Ainsi, les pays européens pourront accuser ces pays de leur propre manquement, comme ils le font déjà avec les passeurs.

Un plan de sauvetage en 10 points qui renforce les contrôles policiers, le fichage et l’expulsion des migrants, accentue la présence européenne en Afrique et décharge un peu plus les pays européens en déplaçant les responsabilités sur les pays de départ des migrants. Ça serait presque marrant si des milliers de gens ne mourraient pas...



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la même thématique : Migrants - Migrations

Solidarité migrants

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net