Se Connecter

Inscription

Qui sont vraiment les escrocs ?

Une femme passait en procès pour avoir endormi 16 000 euros à la CAF. Ça peut paraître beaucoup dit comme ça mais finalement ça ne représente pas grand chose comparé à ce que volent les riches à la CAF et ce que la CAF volent aux pauvres

La femme, mère de quatre enfants, déclarait en avoir 6, de plus elle n’avait pas déclaré les heures supps de son mari. Au total, elle a obtenu 16 000 euros auxquelles elle n’était pas censée avoir droit. Après avoir remboursé 9 000 euros, elle passait en procès et a été condamnée à rendre le reste et à 1 500 euros avec sursis.

Déjà, précisons tout de suite que la plupart du temps ce genre de fraude est découvert, donc la CAF ne perd rien ou peu, sur les 995 millions de fraudes estimés, elle perd réellement 141 millions, auxquels il faut retirer 6 millions d’euros de pénalités qui ont été demandé à près de 10 000 personnes. Ce qui n’est pas le cas d’une fraude un peu plus importante, celle sur les cotisations sociales, celle des employeurs, qui est estimée à une vingtaine de milliard d’euros. Au total, la fraude fiscale représente plus de 60 milliard d’euros. On s’en doute un peu, notre mère de famille a beaucoup plus de risque de se faire attraper qu’un employeur.

Parce qu’en terme de contrôle, la CAF se fait plaisir. Elle dispose de près de 700 contrôleurs, dont le métier consiste uniquement à vérifier si les pauvres ont bien droit aux aides qu’on leur accorde... Ces contrôleurs réalisent 50 millions de contrôles par an !
Elle peut compter aussi et surtout sur la délation. Bon, il y a celle de Madame Dubreuil qui va poukave le rmiste du premier, mais surtout il y a la délation entre service, comme Pole Emploi, la Sécurité Sociale mais aussi les banques, EDF, les fournisseurs téléphonies/internet, etc. Ces échanges de données ont été, comme toujours, validés par la CNIL.
La CAF utilise aussi ce qu’elle nomme le "datamining". Un fichier des familles présentant un risque de fraude géré par un logiciel qui interprète tout un tas de données personnelles pour estimer la probabilité que vous avez de tricher. Les personnes reconnues coupables de fraudes sont listées dans un fichier spécial, la Base Nationale d’Information des Fraudes.
En 2013, 9 642 pénalités ont été appliquées pour un montant de 6 millions d’euros (4,3 millions d’euros en 2012) et 2 544 dépôts de plainte. 332 peines de prison (ferme ou avec sursis) ont été prononcées.

Il ne faudrait pas oublier que la CAF existe pour ça, aider ceux qui n’ont rien pour s’en sortir. Si on lui donne de l’argent, c’est uniquement pour cette raison. Par exemple, quand la CAF se désengage en partie des MJC, comme c’est le cas à Reims ou à Sedan Torcy, elle doit alors nous rendre des comptes. Pourquoi continuer à lui donner une partie de notre argent, si elle ne le redistribue pas comme elle le devrait ? Et du coup pourquoi culpabiliser quand on lui prend un peu de l’argent qu’elle ne veut plus distribuer...



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net