Se Connecter

Inscription

Nouvelles Troyennes : garde à vue lors d’une action de soutien à NDDL

Dans la nuit du 7 au 8 octobre, deux militants ont été pris en flagrant délit d’action directe alors qu’ils inscrivaient à la peinture noire des messages contestant le projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes sur la façade d’un bâtiment de l’entreprise Santerne, qui appartient au groupe VINCI.

Ils ont été surpris par les agents de sécurité surveillant la zone qui ont signalé les faits à la milice du capital.

Celle-ci a ensuite procédé à l’interpellation des deux compagnons pendant leur repli, interpellation au cours de laquelle elle a pu trouver des indices suffisamment évidents pour justifier leur arrestation et leur mise en garde à vue.

Du propre point de vue des deux militants, cette arrestation a été rendue possible à cause d’un manque de vigilance et d’un excès de confiance, et n’a rien à voir avec un quelconque professionnalisme de la police dite "républicaine", puisque les tags racistes des nazillons locaux n’ont jamais fait l’objet d’interpellation et/ou d’arrestation. Serait-ce de l’empathie à leur endroit ?

Pendant la garde à vue, qui a duré 12 heures, les deux militants ont dû, après avoir dans un premier temps refusé et après réflexion, accepter la prise de leurs empreintes digitales et le prélèvement de leur ADN.

En effet, leur situation difficile (ils sont tous les deux au RSA et ne pouvaient pas compter sur un soutien de la population sur cette terre de la Champagne pouilleuse où même les chouans sont considérés comme des gauchistes et dont le sénateur-maire est le chiraco-sarkozyste François (BAROIN) ne leur permettait pas d’assumer les conséquences judiciaires d’un refus de prélèvement, délit systématiquement condamné par des amendes importantes à minima.

Evitant le tribunal grâce à l’absence d’antécédents, ils devront tout de même, selon des sources policières, payer une amende de 200 euros chacun et indemniser l’entreprise Santerne pour les dégradations, + éventuellement d’autres surprises.

A bas Vinci et son monde.



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net