Se Connecter

Inscription

Contact

Pour contacter l’équipe de Reims Medias Libres .Info, une adresse e-mail :

reimsmediaslibres [at] riseup.net



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 15 octobre 2015 à 15:14, par boutiche mohamed

    Bonjour
    Voici la déposition que j’ai faite l’igpn :

     :
    La plainte que j’ai déposé à l’igpn

    Le mardi 13 octobre mon domicile a été violé par le commandant de police nommé A. Pinto Monteiro . Cet officier du srpj de Reims est entré dans mon domicile sans ma présence ou celle de ma femme. Il s’est permis de changer la serrure et il a laissé un mot avec un numéro de téléphone à appeler, il me demandait aussi de me rendre au commissariat de Reims (nid de policiers identitaires racistes) pour récupérer les clefs de la nouvelle serrure. J’ai la certitude que ce policier est en mission commandée par les cabinets du premier ministre et du ministre de l’intérieur. L’année dernière (le 17 juillet 2014) ce même policier m’a enlevé à mon domicile, il m’avait expliqué que mon arrestation était commanditée en haut lieu. Suite à cette garde à vue (fin le 17072014 vers 20h), dans le plus grand secret j’ai été transféré dans un hôpital psychiatrique à 50km de mon domicile (hospitalisation d’office de 1 mois à la seule demande du préfet de la marne, actuel préfet de gironde dartout ), j’ai été libéré le dimanche 20 juillet au matin. Ce même policier harcèle mon employeur qui a la santé fragile ( diabète et coeur) qui a dû me mettre à pieds car les policiers gênent volontairement l’exploitation de la société. Je vous signale ces faits sur les conseils de proches. Je continue à penser que dans un état voyou ce genre de choses est possible. Je ne peux pas rentrer moi car je n’ai pas de clé et je n’ai pas les moyens de me payer les services d’un serruriers. Si les faits que je vous rapportent sont illégaux, je vous d’agir en urgence. Je ne souhaite en aucun cas déposer une plainte dans un commissariat car je crains pour ma vie.

  • Le 1er mars 2015 à 19:35, par lamara agawa

    azul.

    Laisser moi de vous proposer l ’initiative suivante pour la publier sur votre journal.

    APPEL
    unité d ’action
    La civilisation actuelle, au nom des "valeurs", des droits de l’homme ou de l’égalité pour tous, détruit ou éradique les cultures autochtones. Leur mort a été programmée le plus souvent au 20° siècle, quand les gouvernants, sous couvert d’efficacité, ont compris qu’il fallait ne parler que d’une seule voix et un seul accent...c’était le règne du jacobinisme... Alors, on a parlé français, anglais, espagnol, russe, han.... langue que l’on impose sur un territoire étatique et non national. Dans les états sortis du colonialisme, l’ethnie qui a pris le pouvoir a imposé sa langue aux autres et, quand c’était trop compliqué, on a gardé la langue du colonisateur. La nécessité d’efficacité s’est accrue avec l’évolution de l’économie et l’avènement du capitalisme financier apatride qui ne recherche que le profit maximal à court terme. Les gouvernements sont soumis à son diktat ou acceptent ses concepts sans rechigner. Dans la grande mutation qui s’ensuit, l’homme n’est plus qu’un pion que l’on déplace à volonté. Son but est de déraciner les hommes afin de les déstabiliser et les rendre serviles. en europe, en afrique, au moyen orient, en asie, en amérique des peuples se battent la reconnaissance de leur langue,de leur civilisation et demandent leur enseignement à parité avec la langue dominante...d’autres se battent pour l’autonomie ou l’indépendance. Il est urgent pour nous, peuples autochtones, de se solidariser et de s’unir pour combattre le négationnisme d’état qu’il soit jacobin , religieux ou autre. Nous n’avons rien à attendre des instances internationales manipulées par les puissants. Construisons un grand mouvement revendicatif et manifestons le même jour pour dire notre colère et notre volonté de vivre, travailler au pays dans la solidarité, la fraternité, la dignité, sur notre sol et avec notre langue.
    signataires :

    Lamara agawa : Idle No More Kabylie
    Francis timoner : amitié kabylie-occitanie.
    Patrick Schmitt-Bazzali : la renaissance de la méditerranée libre et authentique.

    Rosa Cassata. : mouvement siciliene

    Bernard Grondin : Leader ile reunionais
    https://www.facebook.com/groups/370850089760727/?ref=bookmarks

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net