Se Connecter

Inscription

Transports rémois : plus cher pour moins de service !

Le conseil communautaire de Reims Métropole va offrir un sacré cadeau de Noël en retard à Mars (Mobilité Agglomération Rémoise) et Véolia-Transdev, les exploitants des transports rémois. Un maintien des subventions et une hausse des tarifs alors même qu’ils annoncent une baisse de l’offre de service.

En effet, pour réduire le déficit de 6,3 millions Mars fait ce qu’elle appelle des "concessions". En fait, il ne s’agit pas vraiment de concessions. Mars va réduire ce qu’elle verse à ses actionnaires et elle a déduit le crédit d’impôt compétitivité de son déficit. Ce crédit est accordé aux entreprises créant des emplois, Mars n’en ayant créé aucun, au contraire, il est juste normal qu’elle ne bénéficie pas de ce crédit !

En échange de ces actes parfaitement normaux, Catherine Vautrin, la présidente de Reims Métropole, offre un paquet-cadeau que Mars elle-même n’avait sûrement pas imaginé possible. D’abord une hausse des tickets, qui sont déjà à 1,55 euros, qui rapportera 500 000 euros à Véolia-Transdev, l’exploitant (l’entreprise qui récolte la thune en gros) dont les recettes annuelles tournent autour de 15 millions d’euros.
Une amélioration du réseau par des travaux de voirie est prévue, est-il utile de préciser que Transdev ne dépensera pas un centime pour ses travaux ?

Le point le plus scandaleux reste la subvention de 50 millions toujours accordées à Mars alors même que celle-ci baisse son offre de transport de 600 000 kilomètres. Donc, la ville, nous hein, paie pour moins. Un double coût, puisqu’en plus de ses cadeaux de Reims Métropole de l’argent public à une entreprise privée, s’ajoutent, on l’a vu, le tarif des tickets qui augmente. Les usagers payent donc deux fois un service qui baisse en qualité et en quantité...

Les offres de réduction baissent également. Selon l’Union, les conditions pour bénéficier des avantages "séniors" se durcissent, en effet chaque année l’age est augmenté d’un an. Si actuellement, il faut avoir 61 ans pour en bénéficier, en 2019, il faudra avoir 65 ans.

A cela, s’ajoutent le départ de 40 salariés, une augmentation des contrôles et des amendes (qui est à 50 euros !). Pour résumer, plus de subventions et de bénéfices pour Mars et des travaux qui ne leur coûteront rien d’un côté et de l’autre moins de zones desservies, plus d’attentes, des bus supprimés sur certaines lignes, plus de contrôles et d’amendes, un coût toujours plus important pour la communauté et le tout pour un tarif encore plus élevés...
Ceci est un bon résumé de ces partenariats public-privé qui fleurissent un peu partout dans les villes de France, qu’on peut simplifier de la façon suivante : le public paie, le privé s’enrichit.


P.-S.

Rappelons que le Tram a coûté 500 millions que la ville rembourse à Natixis à un taux de 6 % sur 30 ans.


Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la même thématique : Transports

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net