Se Connecter

Inscription

Les infirmières en grève

Aujourd’hui (mercredi 14 septembre), les infirmières sont appelées à cesser le travail pour dénoncer leurs conditions de travail, dans un climat très tendu après le suicide de cinq infirmières en France, dont deux à Reims.

Un rassemblement national est prévu à Martigues à l’appel de la Coordination Nationale Infirmière. En plus de la grève, le personnel est appelé à porter un brassard noir en hommage aux cinq infirmières qui se sont donné la mort cet été (le 13 juin à Toulouse, le 24 juin au Havre, le 30 juin à Saint-Calais, le 23 juillet et le 13 août à Reims). Des actions locales sont également prévues dans les établissements.

Sont appelés à la grève le personnel infirmier (Directeur des soins, Cadres de santé, IDE, IBODE, IADE, PDE), de la filière des personnels de rééducation (Cadres de santé, Pédicures-Podologues, Masseurs-Kinésithérapeutes, Ergothérapeutes, Orthophonistes, Diététiciens, Orthoptistes, Psychomotriciens), de la filière des personnels médico-technique (Cadres
de santé, Préparateurs en pharmacie hospitalière, Techniciens de laboratoire, Manipulateurs d’électroradiologie médicale), les Aides-Soignants et Auxiliaires de Puériculture, les Agents des Services Hospitaliers, les Psychologues à des actions locales.

En ce qui concerne les revendications, les demandes sont axées notamment autour de ces cinq suicides. Les infirmières demandent que toute la lumière soit faite sur ces morts. Elles demandent également plus de moyens et la fin des restrictions budgétaires (3 milliard d’économies d’ici 2017) dans les hôpitaux, ainsi que plus de personnel. Selon la CNI, le ras-le-bol n’a jamais été aussi important et la mobilisation promet d’être forte.
En plus de ces revendications professionnelles, le silence totale de la ministre de la Santé après les suicides de cet été a provoqué l’indignation des infirmières.

Les revendications exactes de la CNI :

- L’attribution de fonds permettant aux établissements de soins d’avoir les moyens de garantir une adéquation des effectifs à la charge de travail quotidienne, au remplacement de l’absentéisme ainsi qu’à la gestion des postes aménagés,

- La définition de ratios soignants au lit du patient par spécialité,

- Le renforcement des services de santé au travail, l’accompagnement des établissements pour en garantir les effectifs, l’évolution et la reconnaissance des compétences infirmières,

- La mise en place de cellules d’écoute et le développement de la prévention des risques psycho-sociaux avec accompagnement financier des établissements pour en garantir l’effectivité.

Le 26 septembre, ce sont les praticiens hospitaliers qui seront en grève .



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net