Se Connecter

Inscription

Les agents municipaux toujours déter !

Les agents municipaux étaient une nouvelle fois réunis ce matin (mercredi 23 novembre) devant l’hôtel de ville afin de continuer leur lutte, elles et ils exigent toujours une augmentation mensuelle de 100 euros.

Près de 200 agents municipaux étaient présent dès 8 heures pour se faire entendre. Le premier constat visuel est la présence de drapeaux de plusieurs organisations syndicales, contrairement à ce qu’avait raconté Robinet, la CGT n’est pas la seule dans ce combat. On trouve à ses côtés FO-ville, CFDT-ville et SUD-ville.

Le rassemblement de ce matin avait pour but de mettre la pression au Comité Technique du jour afin de peser dans les délibérations sur les primes (qui est chronologiquement le dixième point à l’ordre du jour, ce qui donne une idée de l’intérêt que les élus municipaux ont pour leurs agents). La revendication est toujours la même, à savoir 100 euros par mois pour tout le monde. Ce dernier point est primordial pour les agents, puisqu’à l’heure actuelle les primes sont accordés au bon vouloir du chef de service.
Après deux AG de 300 personnes et deux jours de débrayage et de rassemblement, la mairie propose 400 euros par an, le compte n’y est évidemment pas. Les jours de grève n’ont toutefois pas été totalement vain puisque les agents ont dores et déjà obtenu une prise en charge de la mutuelle par l’employeur à hauteur de 50 %.

Ce matin la mairie était fermée à l’arrivée des agents en lutte. Les élu-e-s CT du personnel ont fait savoir qu’elles et ils ne siègeraient pas si la mairie restaient fermée et exigaient également que la délibération sur les primes soit le premier point de l’ordre du jour, à noter que tous les syndicats s’opposent à cette délibération en l’état actuel des négociations. Négociations au point mort d’ailleurs puisqu’au final le Comité Technique ne s’est pas même pas tenu. Les élus municipaux ont fuit avant même que les élu-e-s du personnel arrivent... Une nouvelle preuve du dialogue social façon Robinet. Mais que la gauche ne fanfaronne pas trop, à la mairie, les employé-e-s n’ont pas oubliés le dernier conflit social en 2009 quand le PS dirigeait la ville et avait opposé le même refus de négociation.

Devant tant de mépris, les agents ont envahi la mairie, encadré-e-s par la police nationale et municipale, exigeant qu’une délégation soit reçue. Cette rencontre n’a pas eu lieu, elle a été repoussée à une date ultérieure quand "l’ambiance sera apaisée" dixit la direction, pas dit que cette journée ait calmé les agents..

Le Comité Technique de la communauté Reims Métropole de vendredi après-midi (25 novembre) sera également boycotté par la CGT.



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net