Se Connecter

Inscription

L’Union contre les Gens du Voyage

Le journal local semble parti en croisade contre les Gens du Voyage. Cet été, les articles ciblant les voyageurs se sont multipliés. Entre populisme, mensonges, raccourcis et titre racoleur, le quotidien renoue avec sa tradition d’extrême-droite.

Cet été, période dite des festivals, a bien été le moment d’un festival tout particulier : celui de la connerie chez les journalistes. Entre burkini et camp d’été décolonial, le soleil a frappé fort sur les cerveaux des journaleux. L’absence totale de réaction, voire même le soutien des association dite "antiraciste" (Sos Racisme et surtout la LICRA participant aux attaques contre le camp décolonial) a entrainé une escalade brutale des prises de positions racistes chez les médias, c’était à celui qui irait le plus loin. A ce jeux, Benoit Rayski semble avoir gagné.

Cependant, nos petits journaleux locaux ne s’avouent pas vaincus. Sur les arabes et les musulmans, le niveau est trop haut pour eux, alors ils s’attaquent à une autre population : les gens du voyage. Tout au long de l’été, ils vont complétement se lâcher et suivre pas à pas les mouvements des populations nomades, assorti bien entendu, de commentaires bien dégueulasses sur la sécurité et la cohabitation avec les gens normaux !

Petit tour d’horizons des articles sur les gens du voyage (liste évidemment non-exhaustive, puisqu’on peut dire qu’il y a presque un article par jour sur ce sujet).

- Le 24 septembre : A Mardeuil, les chefs d’entreprise ne supportent plus les gens du voyage

- Le 14 septembre, la Une présente les gens du voyage comme un "épineux problème", le directeur est si fier de cette tournure qu’il la poste sur son compte Twitter. A noter qu’en googlant "épineux problème des gens du voyage", on se rend compte que cette expression gerbante est fortement appréciée des journaleux franchouillards.

- Le 5 septembre : 3000 personnes privées de campus pour cause d’occupation d’une partie du Moulin de la Housse par les gens du voyage

- Le 29 août : Les gens du voyage délogent les participants au championnat de France de tir à l’arc à Reims

- Le 30 juillet, article payant (on vous conseille vraiment pas de dépenser un rond pour cette daube mais le titre reste très évocateur) : À Reims, la cohabitation avec les gens du voyage est devenue impossible

- Une interview le 28 juillet de l’adjoint à la sécurité Albertini pour qui le problème des gens du voyage est une priorité.

- Ils arrivent même à faire dire des crasses contre les gens du voyage à... un président de club cycliste ! La Ville de Soissons ne paie plus pour les animations des clubs extérieurs

De plus, l’Union précisera en permanence l’appartenance à la communauté des gens du voyage lorsque des personnes sont arrêtées.

Évidemment, le fricotage des journalistes locaux avec les dirigeants politiques n’y est pas étrangers. Ainsi, il n’est pas étonnant de voir que ces dates correspondent à celles des tweets que le maire de Reims s’est permis, comme celui-là le 26 août.

Depuis le départ de Tillier, l’Union s’était plutôt calmé sur les positions d’extrême-droite. Mais la libération de la parole d’Albertini et Robinet a redonné des ailes à ces petits journalistes bien ancrés dans leur tradition idéologique. L’union nous a rappelé ce qu’il était et a toujours été : un journal d’extrême-droite, avec ou sans Jacques Tillier.



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la même thématique : Médias

Emission radio "Larchmütz".

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net