Se Connecter

Inscription

N’est pas barbare qui croit !

Lors d’une interview accordée à France 3, Arnaud Robinet a affirmé qu’il refuserait que Said et Cherif Kouachi soient inhumés à Reims. Cette déclaration, loin d’être anodine, témoigne d’une méconnaissance totale de ce qui constitue une civilisation.

D’emblée, Robinet affirme haut et fort qu’il interdira l’inhumation à Reims des deux frères. Et le fait que la loi ne l’autorise absolument pas, du moins pour Said, de procéder à une telle interdiction ne le perturbe pas du tout. Il prendra un arrêt pour enrayer un éventuel « trouble à l’ordre public », si la famille n’est pas contente qu’elle aille en tribunal avancera le maire.

Suivant la triste mairie de Champlan qui avait refusé l’inhumation de Maria Francesca, sous prétexte qu’elle était Rrom, Robinet confirme que cracher sur les morts devient un comportement normal pour un dirigeant français. A l’heure où journalistes, flics, juges et profs se lèvent pour « faire gagner la civilisation contre la barbarie », il semble intéressant de se pencher sur cette abjection que constitue le refus de laisser tranquille les familles dans le deuil.

L’histoire de l’humanité est l’histoire des rites funéraires. Les archéologues et anthropologues le savent bien. Lorsque Homo Sapiens a commencé à considérer les morts et à s’arrêter autour d’eux pour prendre le temps de pleurer, se souvenir d’un humain qu’on ne reverra plus, il a alors cessé d’être un animal, devenant un être civilisé.
Aussi loin que remontent les traces archéologiques des batailles, il est évident que les combattants laissaient l’adversaire récupérer ses morts et une nuit était alors consacrée aux enterrements.
Et ce rite suivra l’humain tout au fil de l’histoire. Aucune civilisation ne déconsidère les morts. Les religions monothéistes sont fondées sur ce principe. Ce qu’Arnaud Robinet et l’autre maire de Champlan font, c’est simplement le déni de ce qui est le fondement de l’être humain.
Arnaud Robinet refuse à cette famille la paix pour enterrer et pleurer leurs proches. Peu importe ce qu’il a été, peu importe les crimes commis par un homme, agir comme le fait Robinet est d’une cruauté innommable.

Une cruauté malheureusement bien trop courante dans la France « civilisée ». On se souvient de la famille de Mohammed Merah qui avait du trouver un village perdu près de Toulouse pour enterrer leur fils et frère. Tuer les auteurs ne semble pas suffisant, il faut alors s’attaquer à la famille.
Lorsqu’Ivan Colonna, corse, est emprisonné dans une prison parisienne, c’est aussi sa famille qu’on punit. Pareil pour chaque famille des 70 000 détenus, pour qui avoir des nouvelles, écrire ou voir leur poche est un combat quotidien.

Les médias, politiques et flics debout ce week-end pour la grandeur de leur civilisation devraient aller se cacher bien profondément face au comportement abjecte qu’ils ont face aux familles des hommes qu’ils ont assassinés.



Proposer un complément d'info

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur ReimsMediasLibres.Info?

ReimsMediasLibres.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site.
Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail ReimsMediasLibres [at] riseup.net